LABOR

Le contexte

En 2050, plus de 75% de la population mondiale vivra en milieu urbain. En Suisse comme ailleurs, il faut densifier de l’intérieur. Les villes se réinventent face à ces défis démographiques et écologiques. De nouvelles formes de mobilité et de vie en commun doivent être inventées dans l’espace urbain en transition qu’offrent les friches éphémères.

Durant quatre ans, le site de la Rasude à Lausanne sera l’occasion unique d’expérimenter ensemble de nouvelles manières de faire la ville.

Le site

La Rasude est un site qui fait partie du pôle de la gare de Lausanne. Anciennement affecté au tri du courrier de la Poste et à l’administration des CFF, il est promis à une profonde transformation.

Dès lors, l’affectation future de ces terrains et leur accès public posent non seulement la question des besoins de la population mais aussi des usages de la ville et des processus qui interviennent dans son élaboration, puis sa fabrication. En opérant hors institution et en connectant l’art à un lieu emblématique de la ville, BIVOUAC souhaite amener le public à poser un regard curieux et différent sur l’espace urbain en considérant les questions de citoyenneté, de nature et de droit à la ville comme des éléments centraux de réflexion.

Construire est un acte culturel. Ainsi, conjointement aux constructeurs et aux promoteurs, les artistes et architectes contribuent activement à l’invention de la vile de demain.

Labor est un projet de l’association « LABOR, Expérimentation urbaine ».
Les concepteurs et porteurs du projet sont l’artiste Séverin Guelpa et l’architecte Pierre Cauderay.